Reconnaissance professionnelle : puissance et retombées dans l’entreprise

Je touche là un sujet qui semble éloigné des aspirations de ce blog. Et pourtant c'est un sujet pour lequel je me sens concernée, compte tenu de mes expériences révolues dans les Ressources-Humaines. Cet article s'est dessiné après observations, témoignages et ressentis (personnels et de plusieurs de mes collègues). Il est la conclusion d'une longue réflexion. D'ailleurs je l'ai nourri de l'analyse du modèle de gestion du facteur humain d'une de mes anciennes responsables; qui malgré ses faiblesses m'a prouvée qu'un management moins conflictuel et oppressant est possible et fonctionne. Et de cette rencontre j'en ai aussi tiré une grande amitié source d'encouragements et de riches conseils (Merci à toi C.D).

*****************************************************************

La société d’aujourd’hui et sa constante recherche de la performance, d’un profit rapide pour l’employeur, tend à négliger la part du salarié, de l’exécutant. Cet exécutant ou ces « petites-mains » sont souvent oubliées, évincées, parfois même méprisées. Et pourtant ce sont elles qui produisent réellement la richesse.

Dans beaucoup d’entreprise de services et de productions, la matière-première qui travaille, c’est bien l’Homme, en tant que 1er maillon d’une chaine de productivité. C’est l’homme, le salarié, l’employé, l’agent qui est le lien entre vos clients, patients (usagers) et la structure. Et c’est aussi l’Homme qui est la façade de l'entreprise  parce qu'il  est la 1ère image de celle-ci. « Qui veut aller loin, ménage sa monture » dit le proverbe!  Voilà pourquoi je vous invite à reconsidérer l’importance et la place de vos salariés, avec sincérité et bienveillance. Votre reconnaissance va  inévitablement avoir des effets bénéfiques sur tout l’environnement professionnel et sur la qualité de Vie de au Travail de chacun.

Il est dans l’intérêt de l’employeur, de l’entreprise et de la société de s’appliquer à essayer de satisfaire au mieux le  besoin de reconnaissance selon la responsabilité de chacun. Pourquoi cela ?

La reconnaissance professionnelle- photo Chantier Equipe Faidherbe by Philippe Neveux @ flickr

1. Pourquoi valoriser la « reconnaissance professionnelle » :

D'après la fameuse pyramide des besoins de Maslow, chaque être humain a des besoins (non pas des désirs) qu’il voudra satisfaire dans sa vie, à un moment ou à un autre. Ses besoins atteints, il sera dans une plénitude de bien-être dans son Moi intérieur, dans son corps et dans ses relations avec autrui.

Parmi ces besoins, on trouve le besoin de sécurité- physique ou moral (que l’employeur a obligation de respecter sur le lieu de travail). En général ce besoin est respecté et satisfait. Les autres besoins que l’employeur peut satisfaire, sont le besoin d’appartenance (à un groupe, avoir un statut, être écouté et compris) et le besoin d’estime (sentiment d’être utile et d’avoir de la valeur). En effet selon moi la reconnaissance professionnelle comprend ces 2 derniers besoins. Pourtant ces besoins restent les plus délicats et difficiles à combler professionnellement.

Ainsi, alors que le salarié met tout en œuvre pour être à l’honneur, pour bien exécuter ses tâches et qu'il possède une conscience professionnelle ; il n’est pas courant que l’employeur leur renvoie l’ascenseur. Malheureusement cela ne fait pas partie de la culture managériale française. Quel est donc l’intérêt de l’employeur à satisfaire ces besoins?

En effet lorsque ces besoins sont comblés, le salarié est « rassasié »- Comprenez ici qu’il n’y a plus de vide à satisfaire. Par conséquent il en ressortira un salarié plus apaisé, qui ne combattra plus (contre) certains idéaux. Il apprendra à apprécier ce qu’il a et s’il a besoin de plus, les demandes ne se feront plus dans un climat de colère, de suspicion et de contestation perpétuelle. Oui vous l’avez compris, c’est un échange gagnant-gagnant…. Parce qu' un salarié heureux, apaisé, épanoui dans son travail, est un salarié plus productif, qui fera «  plus » naturellement, et véhiculera une bonne image de sa boite. Détaillons un peu tout ça.

2. Conséquences positives et bienfaits de la reconnaissance professionnelle :

Voici les retombées positives de la pratique de la reconnaissance professionnelle:

  • Crée une atmosphère paisible, peu enclin aux conflits
  • Moins de revendications (sentiment de complétude)
  • Favorise la confiance en l’employeur
  • Facilite le dialogue social
  • Engendre une vraie conscience professionnelle
  • Donne une bonne image de l’entreprise- depuis l’intérieur
  • Conserver une motivation certaine et constante toute l’année
  • est un levier pour stimuler la productivité

3. Comment appliquer la reconnaissance professionnelle

Rappelez-vous qu’il est pertinent d’associer les actes aux faits matériels. Autrement vos belles paroles se transformeront en un vent passager qui n’a laissé aucune trace. Voici une liste non-exhaustive  de ce qui peut être possible de mettre en place dans votre entreprise :

  • Soyez sincère, vrai, et clair dans votre façon de présenter, proposer votre gratitude (pas de paroles rapides) dans les couloirs, entre 2 bureaux, vite fait au téléphone, car les salariés ont besoin d’actes et de gestes marquants
  • De façon officielle, formelle, en bonne et due forme, avec toute la révérence et le respect que vous ressentez réellement pour vos employés. De ce fait lors d’un pot par exemple, en prise de parole imprévue en réunion, ou par une lettre,  un courriel, …
  • Par des bonifications matérielles : cartes cadeaux, prime, avantages en nature, bon échangeable, toutes billetteries spectacles-cinéma, activités sportives familiales ou en couple, bon pour un diner pour 2 personnes, etc..…..
  • Par des actions fédératrices, communes créatrices de cohésion et d’esprit d’unité : journée sortie, activités sportives (accrobranches, kayak, bowling, etc.…)/1 à 2 fois par an. Pourquoi pas un brunch de plein air, repas d’entreprise qui permettront de mélanger les métiers, créer du lien entre différents services, antennes, filiales, groupe- et permettent aux uns et aux autres de connaitre ce qui se pratique ailleurs que chez eux.
  • Créer un programme d’employé/ d'équipe du mois (et/ou de l’année) : afin de stimuler la motivation de tous, de valoriser les plus méritants et de prouver que vous avez à cœur de récompenser ceux qui font "le petit plus" qui fait la différence. Cependant attention à ne pas soulever l’esprit de concurrence entre eux mais plutôt à susciter un esprit de compétition sain.
  • et le congé sabbatique, ou la ½ journée de repos, qui peut être un bon moyen de gratifier sans grand désordre organisationnel ou  conséquences financières directes sur votre budget

A savoir :

un accord gagnant-gagnant

La reconnaissance professionnelle assumée et pratiquée par l’employeur (avec des actions concrètes, fortes) participe directement à une meilleure Qualité de Vie au Travail. En utilisant "la reconnaissance" comme outil pour apaiser les conflits latents vous agissez sur le l’inconscient du salarié. Et vous permettez la création d'un vrai lien avec la structure (voire même de favoriser une certaine loyauté professionnelle acquise uniquement dans une relation de confiance).

N’oublions pas surtout qu’un salarié qui se sait utile, reconnu dans la qualité de ce qu’il produit, qui se sent bien (en confiance) sur son lieu de travail est un salarié PLUS PRODUCTIF, PLUS CREATIF, PLUS IMPLIQUE, qu’un salarié moins bien traité.

Gageons que ce management par la reconnaissance fera partie à l’avenir d’un nouveau management positif et bienveillant qui ne peut que produire des résultats bénéfiques sur la masse salariale et montrera toute sa puissance à favoriser une atmosphère apaisée entre l’encadrant et l’exécutif.

la Reconnaissance professionnelle n'est pas un aveu de faiblesse de l'employeur mais plus tôt un puissant outil de management à utiliser Cliquez pour tweeter

Attention : pensez bien à vous rapprocher de l’URSSAF afin de vérifier la classification de vos avantages, dons ou prestations, en biens imposables ou non.

 

Contribuer à changer les mentalités, partager, analyser, partager encore!

 

Et vous, quel est votre avis sur ce sujet ? Pensez-vous que cela est réalisable dans votre entreprise? Vous pouvez librement donner votre avis et partager vos expériences.

 

A lire aussi: Deviens ce que tu es, trouve ton appel !

Naxwelle

5 réflexions sur “ Reconnaissance professionnelle : puissance et retombées dans l’entreprise ”

  • Ping : DEVIENS ce que TU ES: trouve ton appel (destinée) - Blog La Palabra d'Ana

  • Ping : Comment bien accompagner le changement? - Blog La Palabra d'Ana

  • 30 octobre 2018 à 13 h 42 min
    Permalink

    Merci à Philippe NEVEUX pour cette magnifique photo empreinte d’authenticité

    Réponse
  • 30 octobre 2018 à 13 h 42 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je viens de lire avec intérêt votre article. Je partage totalement vos idées et convictions.
    J’ai eu l’occasion de diriger des équipes de nombreuses fois et pour avoir pratiquer (par ce que c’est ma nature) écoute, respect, conseils, bienveillance, dialogue mais aussi fermeté et éventuellement sanction, je peux vous garantir que les résultats sont là.. En bonus vous avez une équipe soudée et agréable à vivre !
    Ne pas hésiter dés que possible de mettre en avant le travail de chacun qui au final donne la valeur du résultat obtenu !
    Bravo pour ce bel article qu’il faut souhaiter parcouru et mis en pratique par nombre de managers de tous niveaux.

    Réponse
    • 30 octobre 2018 à 13 h 45 min
      Permalink

      Philippe votre témoignage est vrai Trésor pour les futurs encadrants qui veulent changer leur vision du management. Merci à vous. Et un grand MERCI à toute votre équipe. Salutations.

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *